L’éclairage dans le monde Agroalimentaire

Temps de lecture : 4 minutes
Eclairage dans usine agroalimentaire ?
Exemple d’usine agroalimentaire

L’éclairage dans le monde Agroalimentaire

S’il y a bien un milieu pour lequel il y a des contraintes énormes, c’est bien celui-ci.

C’est aussi le monde industriel qui m’a formé au début de ma carrière.

Mais alors, pourquoi en faire un article à part entière ?

Pour plusieurs raisons, mais surtout une principale, c’est que beaucoup d’installations sont faites à l’envers et c’est une catastrophe pour les clients.

Avec les clients qui viennent en parler, cela finit souvent en bureau des plaintes 😲.

Voici un exemple de retours négatifs et d’expériences clients :

  • Les luminaires ne résistent pas aux produits lessiviels
  • Les luminaires deviennent cassants
  • Les luminaires éclairent de trop, on en retourne certains
  • Il y a des bactéries que nous voyons sur les luminaires
  • Les luminaires prennent l’eau
  • Ils ont vécu tout juste 2 ans

Vous me direz, on leur a vendu de la mer…. !

Et bien pas vraiment en fait.

Mais qu'est ce qu'il me raconte Emmanuel Ricaud ?
Comment cela est possible ?

C’est là que l’on voit, que de choisir le luminaire LED adapté à chaque situation est un métier.

Avec le bon choix, ces soucis n’auraient jamais eu lieu.

Quand on creuse un peu, on s’aperçoit que plusieurs facteurs rentrent en compte dans ces mauvais choix.

Voici les raisons rencontrées pour ces mauvais choix :

La premiere

Un mauvais vendeur qui ne connaît pas les contraintes et les luminaires adaptés au monde agroalimentaire. Erreur classique, je vous dirais, mais qui arrive quand on ne passe pas par un spécialiste.

Le deuxième,

Un choix économique d’un service achat. J’ai vu des cas, bien conseillé, mais qui à la demande d’un service achat, le vendeur a du revoir une gamme en dessous qui n’était pas adaptée au milieu.

Erreur des achats, mais aussi du vendeur qui n’a pas su dire non ( il n’en avait peut-être pas le droit non plus )

Le troisième

Ce cas est plus lié à l’approche.

Quand on change des luminaires, il faut discuter avec tous les décideur et utilisateurs. Cela permet de mieux comprendre les besoins et les budgets qui vont avec. Souvent, ce sont des éléments pas du tout pris en compte quand cela ne fonctionne pas.

Alors, comment choisir le bon produit ?

Point n°1

Le luminaire est il en zone alimentaire ou pas ?

Si oui, il vous faut un luminaire étanche, au moins IP68 et privilégier une construction en polycarbonate avec les parties métalliques en Inox.

Sinon, un produit moins étanche ( IP44 ) suffira amplement, on repasse donc en gamme courante.

Luminaire LED IP69K
Luminaire LED IP69K et fixation inox.

Point n°2

Le luminaire LED est il au contact de produit de nettoyage ou lessiviel ?

Si oui, le polycarbonate n’est pas un matériau très résistant aux agents chimiques. Il faudra donc privilégier une matière comme le méthacrylate.

Si non, le polycarbonate suffit.

Lien vers un fournisseur partenaire 💻

Point n°3

A quelle hauteur est il installé ?

Ce point va déterminer le type de luminaire, réglettes LED ou suspensions LED.

Les réglettes sont pour les petites et moyennes hauteurs.

Les suspensions sont elles, pour les grandes hauteurs.

Suspension LED Agroalimentaire

Avec ces trois points on saie dans 80% des cas le type de luminaires idéal.

Reste à aborder un point cruciale, le coût du produit.

Coût d'un produit
Combien cela coûte un éclairage LED pour l’agroalimentaire

Si on compare en partant d’un produit de base.

Une réglette standard de qualité ~ 60€

Une réglette Agroalimentaire IP69K-Fixation inox ~ 120€/130€

Une réglette Agroalimentaire IP69K-Fixation inox- Méthacrylate ~ 150€

Un produit renforcé et étanche sera toujours plus cher, mais il ferra la durée de vie annoncée, 5 ans.

Conclusion

Si les produits choisis sont des versions classiques, ils seront changés tous les deux ans.

Sur du court terme, c’est moins cher.

Mais sur du long terme, si on ajoute la main d’oeuvre ce n’est pas rentable du tout.

On parle aussi côté sécurité alimentaire, c’est loin d’être une bonne solution hygiénique.

Une solution standard, n’est pas conçue pour ce milieu. Il y a des zones de rétention de matière et donc de bactéries.

Avec le nettoyage, les produits peuvent casser et tomber dans les aliments.

Question, à votre avis, jeter une production pour ce genre de soucis coûte moins cher que de faire l’économie d’un achat de luminaire adapté ?

Aujourd’hui, en 2020, j’ai presque 2 clients sur 3 en agroalimentaire qui n’ont pas de luminaires adaptés dans leur usine.

Indutrie agroalimentaire
Vous trouvez cela normal comme constat ?
Emmanuel Ricaud

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.