Le recyclage des luminaires et sources LED ♻

Posted by

Une question que beaucoup se pose, le recyclage des LED ?

Où en est-on à l’aube de 2020 ?

Comment cela se passe t-il aujourd’hui et comment cela peut-il évoluer dans le futur ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que le recyclage des LED ne se fait pas de la même manière qu’une lampe au mercure ou fluo. Les méthodes de recyclage utilisées aujourd’hui ne sont plus utilisable, en tout cas en ce qui concerne les luminaires.

Pour commencer et comprendre ce changement, abordons ce qui compose un appareil LED ou un luminaire.

On y retrouve donc, des mousses, des plastiques, mais aussi des métaux rares, comme de l’or ou du gallium.

Cela veut dire que la filière de recyclage doit se réinventer et évoluer. On est très loin des mercures, gaz et verre de nos anciens luminaires.

A ce jour, il y a de gros moyens déployés pour développer cette filière.

L’objectif que les organismes se sont fixés, c’est que pour que chaque composants, ce composant doit trouver sa place dans un second circuit.

A terme, les méthodes permettrons de mieux recycler que ce nous pouvions et savions faire dans le passé.

Il existe même, des produits, qui arrivent sur le marché de la réparation.

Ils ont une seconde vie et surtout beaucoup moins de déchets. Si on parle en bilan carbone pour notre planète, c’est bien plus efficace d’avoir deux cycle de vie.

Sur le long terme et cela n’engage que moi, je pense que nous verrons donc deux filières émerger.

L’actuelle, avec des organismes comme recyclum, que tout le monde connait, pour recycler les appareils comme les ampoules, les tubes LED etc .. Dans le principe, les appareils avec très peu d’électronique.

La seconde filière, qui commence à arriver et se mettre en place, sera pour la réparation des appareils plus conséquents.

A titre d’exemple, ce sont les luminaires industriels, ce qu’ont appel les suspensions LED ou gamelles LED, les éclairage type Urbain également.

L’objectif pour elle, serra de savoir donner une seconde vie à l’électronique comme on le fait déjà pour les automatismes industriels ou nos smartphones.

Qu’en pensez vous ? Faudrait-il aller plus loin ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.